Fights and Fires, "We Could All Be Dead Tomorrow" / (by Vince Peter - 10/08/2015)

Schéma classique : découverte du groupe en live, une bonne claque des familles, l’achat obligatoire de la quasi totalité de leur merch’ pour écouter l’album en boucle dans la tuture et partout dans tes déplacements de ta vie de jeune fougueux de tous les jours, porter le t-shirt partout, tout le temps… bref, la passion d’un groupe t’ennîvre (ce n’est pas sale). Mais, car il y a un MAIS, la déception peut survenir : ce que tu as trouvé surpuissant en live manque cruellement de patate sur CD. Même qualité des compos, pas de soucis, mais il manque ce « petit truc » qui faisait tout. C’est ballot quand même.

 

C’est ce qui m’était arrivé avec Fights & Fires. Les anglais m’avaient bien retourné la tronche en concert, avec leur Punk / HxC teinté d’une bonne grosse louche de rock pour apporter un groove et une lourdeur bien sentis. Gros coup de coeur live dont je peinais à retrouver la saveur sur album. Je dois l’avouer : j’étais triste. Et puis vient leur second LP, We Could All Be Dead Tomorrow, sorti il y a deux ans déjà… et je spoiled direct : c’est trop du ballon !!!

 

Voix puissante (avec la petite touche d’émotion qui fait tout), gros son de guitare, section rythmique au taquet avec un son de basse bien groovy, la recette n’a pas changé depuis les premiers albums. On est toujours en présence d’un rock’n hardcore à la fois puissant (certains passages te font remuer la tête comme c’est pas permis avec un groove de ouf) et mélodique avec toujours cette capacité à te pondre LA mélo’ qui fera que tu gardes la chanson bien longtemps dans le crâne. C’est efficace as fuck, du début avec un Chase The Blues  que tu sens taillé pour le live (LE tube de l'album) à un  Small Town Boy PT.II  en final blindé d’émotions, avec entre deux des moments de bravoure assez dingues If I’m Forrest Then You’re Jenny  et son passage cassage de nuque qui défonce, un côté rock à chialer de bonheur pour  Haunted House ,  BFF… For Now  qui groove comme c’est pas permis… je pourrai citer tout l’album). Ce n’est pas forcément ultra original musicalement parlant, mais c’est super bien fait (certains riffs sont vraiment très bons), le groupe évitant de tomber dans les clichés du genre (pas de mosh-part ou de mélos venant de nulle part). Fights & Fires arrive quand même à avoir son propre son (surtout grâce à cette voix que je trouve géniale, parfait mélange de rage et d’émotion), ce qui n’est pas rien.

 

Mais j’en parlais en début de chronique, le plus important avec cet album est qu’il arrive à restituer toute cette énergie live que je pensais ne jamais retrouver. Pour le coup on dit un grand merci à la production, bien puissante comme il faut sans pour autant trop en faire, arrivant à garder un aspect « authentique » à la musique des anglais. Il y a aussi cette impression d’avoir un album que l’on sent totalement adapté au live, que ce soit avec ces choeurs à reprendre le poing levé ou ces passages destructeurs où t’imagines parfaitement le public devenir dingue (certains breaks sont vraiment monstrueux). Pas une seule seconde le rythme ne faiblit, pas une chanson inutilement longue ou semblant n’avoir rien à faire ici, nope, tout l’album passe d’une traite sans soucis et ça, ça fait putain de plaisir. Comme si tu venais de te prendre un set du groupe dans les dents, ouaip ma bonne dame.

 

Avec We Could All Be Dead Tomorrow, Fights & Fires signe un album presque sans faute. Il manque peut-être un petit quelque chose de fou, un truc vraiment original pour rendre le tout vraiment ultime, mais ce serait pinailler. Ça groove comme il faut, on remue la tête très souvent… on prend tout simplement un pied monstre. Foncez donc sur cet album et aux lives du groupe, merci pour eux. Promis ça vaut le coup.

 

Date de sortie : 14/03/2013
 

A écouter : tout, en boucle, partout, tout le temps, surtout Chase The Blues  pour avoir la patate et If I’m Forrest Then You’re Jenny  pour la bagarre

 

Pour les fans de : Gallows, Every Time I Die, Crossing The Rubicon…

 

Les liens qui font plaisir :
 

https://fightsandfires.bandcamp.com/
 

https://www.facebook.com/fightsandfires

 



Date de sortie :