Interview de Sophy-Ann Pudwell (by Chipo - 10/03/2016)

Bonjour Sophy-Ann, quel plaisir de t'avoir en interview pour Ma femme écoute de la merde, c'est une première pour nous de t'avoir parmi nous. Comme moi je te connais un peu mais pas plus que ça, si tu as la gentillesse de te présenter et de nous parler un peu de toi, ça serait déjà une belle introduction.

Alors Sophy, d'où viens-tu ? Qu'aimes-tu dans la vie ? As-tu un passe temps atypique ?

Je viens de Moselle (57), plus précisément d'un petit village perdu dans le triangle des Bermudes lorrains (entre Saint-Avold, Sarreguemines et Forbach, tu connais?) qui porte le joli nom de Cappel.

Cela risque de te surprendre, mais j'aime la musique !!;)

J'aime aussi la bonne cuisine, les chats (chui pas raciste, j'aime tous les animaux mais je préfère les chats parce que j'en ai deux et ils seront jaloux si je parle pas d'eux), la danse (mais seulement la regarder parce que je n'ai pas le plaisir de mouvoir mon corps avec grâce), les films d'horreur et la littérature fantastique et les contes du monde entier mais surtout... dormir dans mon lit !

Attention, j'ai un passe-temps atypique, très atypique… Je tire les cartes (tarots de Marseille et Oracle de Belline) ! Une grande curiosité pour l'occulte depuis mon adolescence.

 Ahhhh quand même, c'est super ça. On t'a connu au départ avec les The Moorings (groupe français de musique irlandaise-folk-rock NDLR) maintenant tu te lances dans de nouveaux projets, peux tu nous en parler.

Suite à mon passage dans The Moorings, à nouveau disponible, j'ai été rapidement contactée par toutes sortes de groupes pour jouer avec eux, notamment The Yokel, un groupe de country-folk un peu bluegrass type New Orleans, qui cherchait à étoffer sa formation et m'a tout de suite séduite. Intéressés par mon profil de musicienne poly-instrumentiste, j'ai été débauchée pour jouer du violon et de l'accordéon mais pas seulement, pour chanter un peu aussi.

Nous avons déjà fait deux concerts avec la nouvelle formation, des dates sont encore à venir, nous prenons du temps pour enregistrer les nouveaux morceaux en studio et tourner un clip ou deux avant de repartir sur les routes de France et d'Italie.

De mon côté, j'ai eu envie, peut-être quelque chose à me prouver à moi-même, de me lancer en solo. Pendant des années, j'étais la sirène d'un groupe qu'on ne laissait pas chanter. Alors, comme je chante depuis plus longtemps que je ne fais du violon (sachant que mon histoire d'amour avec mon violon a débutée il y a presque 22 ans!!), j'ai décidé de retrouver ma voix et de prendre le micro en lead pour la première fois depuis mon groupe de rock au lycée.

Mais tiraillée entre ce que j'écris et ce que j'aimerais faire, j'ai scindé mon propre projet en deux : j'ai monté un groupe de cover de musique punk et punkrock, nommé The Castaways (les naufragés, parce qu'on est tous les naufragé d'un autre groupe) où l'on reprend des musiques choisies des The Libertines, The Fratellis, Jet et même The Distillers , toujours armée de mon violon et de mon accordéon, un répertoire qui je l'avoue, est un vrai défouloir pour moi ; et un projet plus personnel où je me livre à l'écriture et à la composition de chansons en français, toujours accompagnée de mes amis de The Castaways, dans un univers bien à moi qui raconte des histoires de marins, de tavernes et autres sirènes…

Pour l'instant je manque encore de matière du côté de mes compositions, cela ne fait pas longtemps que j'ai pris la plume pour m'exprimer, alors ces deux projets sont toujours confondus. Ma grande surprise a été de réussir à insérer mon univers dans notre set !

 Nos premiers concerts sont annoncés, la sirène chantera pour la première fois le 12 Mars dans ma ville de coeur, Metz (57) et le 14 Mars pour le Printemps des Bretelles à Illkirsch-Graffenestaden (67), ben oui avec un nom comme ça, ça ne pouvait être qu'en Alsace!).

Je ne raccroche tout de même pas définitivement avec la musique irlandaise, c'est quand même là d'où je viens, je suis descendante d'immigrée Irlandaise, d'où mon nom de scène qui se trouve être le nom de jeune fille de ma grand-mère. Je réserve une surprise à « mes fans » mais pour l'instant je ne peux en parler… mais je peux vous dire que ce sera énorme, si mon collaborateur mystère et moi-même parvenont à aboutir ce projet complètement fou et culotté (ça fait envie non?) ! Et pour finir, en Avril, je renoue avec mes vieux amours pour la musique tziganes et balkaniques, qui fut pendant un temps ma grande spécialité au violon, pour un projet de quatuor 100 % féminin.

De là sortira également un dernier side project, s'il me reste du temps, un peu plus décalé, un projet d'électro-dub des Balkans… Suspens !

Que de projets surprises :-D… Il y a quelque chose qui est aussi très intéressant chez toi, c'est l'écriture. Tu écris beaucoup et souvent tes influences sont diverses, bon d'accord ça parle beaucoup de sirènes, de marins et de bar. Quelles sont tes inspirations ? Tu vas souvent dans les lieux de débauche ?

Je ne fréquente pas tellement les bars, j'en ai écumés tellement à travers les tournées et les concerts, je ne pense pas y aller plus qu'une personne lambda en dehors. Je n'y vais même pas tous les week-end ! Ou alors, j'y vais pour m'isoler en journée quand il y a peu de monde, pour écrire, c'est un lieu de vie qui m'inspire bizarrement… Les gens qui s'y trouvent m'inspirent aussi.

Autrement, je puise essentiellement mon inspiration de ma propre vie ou du regard que je porte sur le monde et j'en fais des histoires ou des fables peut-être. J'ai toujours aimé les histoires, les contes et les épopées des différentes mythologies, je pense que c'est ce qui m'inspire le plus.

En parlant de sirène, de tenancières de bar, de relation avec des marins. Est-ce des thèmes féministes ?

Haha !! Ce n'est pas un objectif en soi.

Mais étant une femme dans un milieu essentiellement masculin, quelque part, je me devais de faire honneur à ma condition.

De plus, je ne parle que de choses que je connais, donc on peut dire qu'il y a un côté féministe à mon travail, bien que je n'aime pas particulièrement ce mot.

En parlant de scène, de concerts, de tournées que tu as fait as-tu des anecdotes drôles ou moins drôles à nous dire, parce que c'est quand même vachement bien l'envers du décor.

Dur de choisir dans les anecdotes, il y en a tellement…

Pour une anecdote moins drôle, je ne dirais rien. Ou alors que c'est pas une bonne idée d'être en couple dans un groupe !

Alors je vais trancher sur une histoire plutôt marrante au final, celle des « Alsaciens en concerts à Perpignan » :

C'était il y a quelques années maintenant. Avec les Moorings, on était en avance sur le get-in d'un concert dans un bar à Perpignan et comme il faisait pas trop moche (le ciel était couvert) et chaud, on est allé à la plage. On s'est dit un peu trop tard qu'il fallait peut-être quand même mettre de la crème solaire…

On a fait le concert avec un chanteur comme un Malabar bicolore (blanc devant et rouge violacé derrière), une violoniste rouge de la tête aux pieds (va mettre tes gambettes saucissonnées et brûlées dans des collants résilles, c'est le bonheur) et sans rappels parce que le bassiste qui avait déjà ravalé son vomi deux fois avant de poser sa basse dès sa dernière note pour courir aux toilettes et se soulager de son insolation évidente !

La morale : même s'il y a des nuages dans le sud de la France, pense à ta mère et  mets de la crème et un chapeau !

 

Tu remontes sur scène là, quels sont tes prochains projets sur scène ou sur enregistrement ?

Oups ! J'ai déjà un peu anticipé cette question !!

J'enregistre actuellement mes compositions en studio, les deux premières sont sorties du mixage jeudi dernier, j'espère les mettre bientôt en ligne et une vidéo-teaser est en cours pour The Castaways, elle sortira je l'espère fin Mars ou début Avril.

Ce fut un réel plaisir de discuter avec toi et vraiment, j'espère et nous espérons te revoir très vite & près de chez nous pour t'entendre à nouveau. Et comme on dit chez les voyageurs : Bon Vent !

Tout le plaisir était pour moi ! Merci pour ce bon vent et merci d'être venue à moi pour cette charmante interview…

J'espère faire de belles rencontres et faire beaucoup beaucoup de concerts encore pour vous revoir le plus souvent possible.

Support your local scene !