DESCENDENTS, Hypercaffium Spazzinate / (by Tom - 15/08/2016)

 Descendents

 

Album

Hypercaffium Spazzinate

     

On ne les présente plus, issue de la scène punk rock américaine, formés en 1978 dans la banlieue de Los Angeles : Descendents. Après une « petite » pause - 2004 à 2016 quand même - ils nous reviennent avec ce petit bijou composé de 16 morceaux.

 

Une ouverture d'album efficace avec le morceau « Feel This » et la composition classique du punk rock comme on aime : couplet refrain couplet refrain et salut la compagnie, ou comment se faire secouer le cerveau en 1'14. S'enchaîne « Victim Of Me » tout aussi efficace que le morceau précédent puis vient à son tour « On Paper », avec une mélodie des plus joyeuses comme ils savent si bien nous les envoyer depuis toutes ces années. 

 

« Shameless Halo » , sur ce morceau, Milo nous offre une puissance vocale parfaite. Là aussi un morceau simple et propre avec son pont saccadé et rythmé par deux-trois breaks de batterie pour repartir sur ce fameux « Shameless Halo » qui vous restera en tête comme une ritournelle. Derrière on trouve « No Fat Burger » : 0'43 secondes qui parle de bouffe, d'obésité et de ses conséquences. 6Ème titre :« Testosterone » encore une fois un bon morceau de Descendents, avec ses riffs sur quatre accords pour les couplets, trois pour le refrain et on vous secoue la tronche pour le plaisir. 

 

Le morceau le plus long et le plus fleur bleue, car il parle d'amour, celui dont on ne peut se passer, comme le dit si bien Milo « We can't live like this anymore, Can't live without love », donc avec le morceau « Without Love » on a droit ici a un titre rythmé et mélodique, avec un lead guitare qui prends le dessus et ….qu'il est beau ce morceau. S'en suit de « We Got Defeat » qui part sur une intro basse/batterie lente pour enchaîner sur des refrains plus rythmés. Une autre séquence émotion s'offre à nous lors de l'écoute de « Smile » avec ici un morceau qui se termine par des choeurs reprennant « Toil away, and at the end of the day, You can look back on a game well played ». « Limiter » et « Fighting Myself » s'enchaîne plutôt bien pour laisser place à « Spineless and Scarlet Red ».

Un autre morceau assez court avec son parlé-chanté, 
« Human Being »pour envoyer la sauce sur « Full Circle » qui attaque d'entrée avec Milo, la guitare en « palm mute » et la batterie qui accompagne sur les temps pour partir sur un morceau des plus punk rock qui soit. On trouve en 15ème position : « Comeback Kid » très mélodique et accrocheur qui se termine tout doucement par un accord seul, qui sonne jusqu'à la fin pour laisser place au dernier morceau. « Beyond The Music » commence avec sa petite intro bien « punchée », les Descendents nous offrent là un dernier morceau entraînant pour clôturer cet album encore une fois très efficace dans sa puissance, ses mélodies et son ambiance punk rock qui nous transporte sur les bords de plages Californiennes, skateboard sous les pieds, soleil etc … Non ? Pas vous ?


Pour les fans de : Face To Face, The Boucing Souls...
A écouter : ne te pose pas la question, FONCE !



Date de sortie : 29/07/2016