Bon Jovi, les rois de la période « Hair » Metal (by Nico - 04/12/2011)

Qui a dit : « On ne touche pas au physique » ? 

Bon d’accord ! 

Les cheveux, on peut ? John, on peut ? Ben ça tombe bien, j’aimerais bien qu’on discute brushing un peu. Là, je m’adresse aux mecs… Vous passez combien de temps pour faire votre brushing le matin ? Hein ?... Vous n’en faîtes pas ? Ben c’est normal ! D’ailleurs, quand tu tapes ‘brushing’ dans google, le premier site qui remonte, le top du top du référencement naturel avec pour mot clé ‘brushing ‘, c’eeeesssssttt …. auféminin.com ! Eh ouais John ! T’as bien comrpis ? AU-FEMININ-POINT-COM

Si tu vas sur Wikipedia, ils disent ça :
"Il a montré une plus grande longévité que les autres groupes de cette période dite "Hair Metal" en mélangeant des éléments de hard, de metal, de roots, de blues, de folk et de pop, enrichissant sa musique sur le plan artistique et sonore, et se fabriquant ainsi un succès commercial qui dure jusqu'à aujourd'hui."

Donc voilà, « plus grande longévité » que les autres groupes issus de la période Hair Metal ! Mais abandonne mec… Friends c’est fini, ils ne t’appelleront plus pour devenir le petit-ami de Rachelle… Tu peux retrouver une coiffure normale !

Quand Bon Jovi chantait "It’s my life !" (album "Crush" sortit en 2000), j’avais … un certain âge. Je me souviens très bien qu’à l’époque, certaines filles avaient acheté des culottes Bon Jovi pour le mettre au plus près de la chapelle sixteen (ben quoi, elles avaient 16 ans !!!)

Je me souviens de ces minettes à la voix nasillarde qui entonnaient à tue-tête « it’s my liiiiife, it’s now or never… ». Et bien moi John, j’ai envie de te dire NEVER !!! Ne fais plus jamais ça ! La mode playmobile avec le casque sur la tête c’est fini.

Bon j’espère qu’il y a des filles aussi qui me lisent (ça me fait rêver !), et si c’est le cas, regardez ce clip et dîtes moi si le mec qui chante représente l’image que vous vous faîtes de Bon Jovi ?



(Comme ça, en même temps, j’ai dû vous parler de leur 2 morceaux les plus connus, "It’s my life" sorti en 2000 dans l’album Crush et "Livin’ on a prayer" sorti en 86 dans l’album Slippery When Wet)

Bon, je sais ce qu’on va me dire : ‘Tu balances, tu balances, … mais t’exagères un peu non ?’

euh… Non !
   
   

Tu me crois maintenant ?

Bon sinon, côté musical, rien de bien transcendant. On y retrouve des thèmes redondants tels que : il faut vivre tant qu’on est vivant, il faut vivre avant de mourir, la vie est difficile, il faut gagner de l’argent pour s’acheter un sèche-cheveux…

Ce genre de trucs quoi...

Si je devais terminer cette chronique maintenant, je m’assierais devant un lavabo, la tête en arrière en attendant quelqu’un qui me dit : "On lui fait quoi à ce monsieur ? Il a lavé ses cheveux y’a longtemps ?".

Ainsi s'achève cette chronique de « L'eXtase des oreilles scatophiles ». 

Et n'oubliez pas de dire à votre femme que même si c'est dans la merde que poussent les plus belles fleurs, c'est pas en écoutant ça qu'elle aura ses boucles d'oreille en diamant !