eXtase 10 : Jenifer, l'influence Ouali (by Nico - 13/12/2011)

Comment pourrais-je laisser passer le single de Jenifer : "Je Danse", sortit fin 2010 et totalement irrespectueux envers… non, en fait pas irrespectueux envers sa catégorie car c’est de la "Variété française". Comme dirait Matt, y’a qu’en France qu’on a créé cette catégorie pour classer toutes les merdes qu’on produit ! Pas étonnant qu’on soit en train de perdre notre triple A (rien à voir, mais comme ça fait l’actu, j’en parle aussi !!!)


Petit rappel sur Jenifer : Elle a fait la Star’Ac et en France, ça suffit largement pour faire une carrière si on se cantonne à cette magnifique catégorie musicale qu’est la variété. (c’est un peu comme si on avait créé une catégorie ‘poubelle à roulette’ pour la Twingo ou Nikos le présentateur!)

A l’époque de la Star’Ac, elle avait dû répondre à une question simple : Qu’y a-t-il de plus difficile dans la célébrité ?

Voici la séquence :


A sa place, j’aurais répondu : "d’y accéder" ou "d’y être pour une bonne raison". Mais Jenifer n’a pas voulu admettre qu’elle considérait être célèbre et n’a pas non plus voulu le nier !

Alors, je trouve bien ce qu’elle a fait :
-          Premièrement : chercher un synonyme à ‘célébrité’. Souviens-toi de tes cours de Philo, il faut reformuler la question… Et célébrité, c’est un mot difficile car y’a beaucoup de sens : être célèbre, être connu, passer à la télé aussi… tu vois, c’est chaud !
-          Deuxièmement : la réponse… l’emploi du temps ? j’aime bien parce que cette réponse à 2 sens, et que si on parle conjugaison… ça explique pourquoi elle a chanté "donne-moi le temps" !

Dans la chanson "je danse" par exemple, tu peux trouver ça :

Ce n'est pas encore ce soir que quelque part 
remplacerons la beauté ou le pouvoir 


On n’est pas sur un problème d’emploi du temps, puisque ce soir, ça peut être du futur, mais l’emploi du pronom personnel… Il m’a fallu du temps pour analyser cette superbe phrase et je ne lui trouve toujours  pas de sens. Je te la remets dans le contexte, couplet précédant et couplet suivant, tu m’en diras des nouvelles : 

On est quand même en avance 
Dès qu'on connait, quelques pas de danse 
Je ferais bien, tourner la chance 
Et virevolter mes cavalières de transe, Mais 

Ce n'est pas encore ce soir que quelque part 
remplacerons la beauté ou le pouvoir 
et je rentre à la maison 
Et ma baignoire, c'est une Kriek 
Et à la télé c'est l'Afrique 
Et tu me manques 
Et la musique dans mes oreilles c'est la panique


Tu vois, c’est pas évident… soit elle super en avance sur son temps et emploi un langage encore méconnu, soit elle a fait écrire son texte par celui qui a écrit la comédie musicale de Kamel Ouali (voir eXtase 1 !) En tout cas, j’ai pas trouvé le sujet de "remplacerons" !

La suite est pas mal non plus si tu lis bien (et je sais que tu sais lire ahahah !)

Ma baignoire c’est une Kriek et à la télé c’est l’Afrique. C’est vrai que dans la chanson française, on attache beaucoup d’importance à la rime, MAIS le sens bon sang ! C’est important quand même.

Tiens, je t’offre ça aussi, c’est pour Noël : 

Tout le monde se fout de mes raisons 
La nuit se pose moins de questions 
Dans le berceau des petites gloires 
On veut du rêve pas de l'espoir 

Tout le monde se fout de mes raisons 
La nuit se pose moins de questions 
Les loups ne me donnent pas de prénom 
Ils pissent partout et puis s'en vont 


T’en feras ce que tu voudras !

Au passage, je reviens sur le premier tube de la Miss Jenifer ! Si si : "Au soleil". Tu t’en souviens ?

Petit mémo :



Le texte le plus court de l’histoire après la chanson : "Le papa pingouin" !

Ce qui ne me tue pas me rend forte
On pourrait en venir aux mains
Je suis à celui qui me transporte
Je reste tant que l'on me supporte
Où je reprends seule le chemin
Malgré les risques que cela comporte

Avec toi j'irai bien
Même sans toi j'irai bien

[Refrain] : x2
Au soleil
M'exposer un peu plus
Au soleil
Quand le cœur n'y est plus
Brûler ce que l'on adore
Et réchauffer son corps

Malgré tout l'amour que je te porte
Toi tu n'y entends vraiment rien
Notre histoire que le diable l'emporte

Avec toi j'irai bien
Même sans toi j'irai bien

[Refrain] x5

Au soleil...
Au soleil...


1 couplet, une petite transition et …. 7 fois le refrain ! T’as bien lu, 7 fois ! Pour une première gagnante de la Star’Ac, ils ont tout de suite annoncé la couleur… Faut pas s’attendre à voir sortir de grands artistes du château !!!

Bon, j’en dirais pas plus parce que ça me saoule ! Mais je pense que tu as compris !

Si je devais terminer cette chronique par une touche positive, je dirais juste que j’ai pas branché l’antenne de mon autoradio, du coup, j’ai quand même peu de chance de l’entendre par erreur et d’aller me jeter sur un platane !

Ainsi s’achève cette chronique de « L’extase des oreilles scatophiles »

Et n’oubliez pas de dire à votre femme que même si c’est dans la merde que poussent les plus belles fleurs, c’est pas en écoutant ça qu’elle aura ses boucles d’oreille en diamant !