eXtase 18 : Ferme TAL Gueule (by Nico - 14/05/2012)

Bonjour, je vous présente TAL ! TAL, je te présente tous ceux qui aimeraient que tu mettes en application ce que tu chantes !

Ben ouais, Tal, elle chante ‘on avance en silence’ et franchement, ça serait bien si tu pouvais fermer ta gueule ! Voilà, ça y’est, je m’énerve ! Prend tes pilules Nico ! Tu vas encore courir tout nu sur l’autoroute… Mais franchement, des trucs comme ça, ça me donne envie de mourir !

Je t’explique ce qui m’énerve. Tal est née en 1989. J’ai rien contre ces gens-là, mais au-delà du fait qu’elle n’ait que 23 ans, elle  a grandi dans les années 90’ (cf la formidable chronique de Juliette)

Eh ouais, cette minette a grandi au son des boys bands, des girls bands, de la dance, tout en regardant les Pokémon et Bob l’éponge ! Voilà le topo ! Eh ben derrière, cette nénette, elle a pas peur de dire que si elle fait partie d’une génération de merde, ben c’est de notre faute, à nous, les vieux !

« Si j'entends mes aînés juger, critiquer ma génération
Je pense qu'ils oublient un peu trop vite que le monde est tel qu'ils l'ont laissé. »


Et la tecktonik, elle vient d’où la tecktonik ?

Donc voilà, les pantalons aux genoux, les dépucelages à 12 ans, Dora l’exploratrice, l’affaire DSK, le string apparent, les tournantes dans les caves, Larusso… c’est nous ! J’en reviens pas.

Je comprends pas, parce que moi, quand je retourne à Liévin (ouais ben on choisit pas toujours où on grandit hein !), J’ai l’impression que ceux qui nous ont laissé cette ville, ils s’habillaient en peau de mammouth ! C’est une ville qui ne change pas ! Qui n’a jamais changé, et qui ne changera jamais ! Les jeunes squatteront toujours la place Gambetta ou la galerie marchande de Carrefour ! Et pourtant, les jeunes, ben c’est plus les mêmes !

Quand j’allais sur cette fameuse place Gambetta (ben oui, j’ai été jeune aussi avant d’être génial) je voyais des mecs en sweet capuche en train de bédave (dédicace à Omar et Fred è de toute façon, ils liront jamais cette chronique alors…) en écoutant un bon son bourrin ! Et maintenant, les jeunes, ils vont prendre des cours de dance au centre culturel et social, ils font des battle de dance, et ils comparent leurs tenues vestimentaires (même les mecs).

Et TAL, elle dit que c’est de ma faute ? Comment ça je deviens parano, comment ça elle parle en général ? Ben quand même !

Tiens, voilà les paroles et la chanson On avance

En gros, les jeun’s ils sont super courageux, parce que si c’est une bande de branleurs, ben c’est parce qu’ils ont une île au fond de leur cœur dans laquelle ils cherchent du travail !!!

On avance (avec paroles)



 

Parole de On Avance:

On avance
(Couplet)
Si j'entends mes aînés juger, critiquer ma génération
Je pense qu'ils oublient un peu trop vite que le monde est tel qu'ils l'ont laissé.
Mais on n'est pas tous désabusés, on manque juste un peu d'air, de repères.
N'importe où, où que l'on aille, on marche sur une faille.
(Refrain)
On avance en silence comme, comme tous ceux qui osent faire bouger les choses
Sans drapeau et sans héros, on est tous en mal d'un idéal.
On avance en silence, mais viendra l'heure où nos cris du cœur,
On saura les faire sortir, et notre avenir on va le choisir.
(Couplet)
On n'veut pas changer tout, d'un coup, ni refaire une révolution,
Un peu plus subtils que ce qu'on croit, on a tous une ile au fond de soi.
Et on y met nos rêves en suspens, et tous nos espoirs en attendant 
De pouvoir enfin montrer, tout ce qu'on est.
(Refrain)
On avance en silence comme, comme tous ceux qui osent faire bouger les choses
Sans drapeau et sans héros, on est tous en mal d'un idéal.
On avance en silence, mais viendra l'heure où nos cris du cœur,
On saura les faire sortir, et notre avenir on va le choisir.
(Couplet)
Je sais que du chemin reste à faire, et que souvent nos cœurs se désespèrent,
Mais au-delà de nos peurs de nos colères, viendra le jour de cette nouvelle ère.
(Refrain x2)
On avance en silence comme, comme tous ceux qui osent faire bouger les choses
Sans drapeau et sans héros, on est tous en mal d'un idéal.
On avance en silence, mais viendra l'heure où nos cris du cœur,
On saura les faire sortir, et notre avenir on va le choisir.

Next song :

Le sens de la vie



Quelques extraits en vrac :

J'ai voulu dormir et j'ai fermé les yeux, ⇒ good job ma grande, c’est un bon début

(Refrain):
j'ai trouvé le sens de la raison qui m'entraîne 
À chaque pas sur le devant de la scène 
J'ai trouvé le sens de la vie que je mène 
Et je l'aime ⇒ rha c’est con, pourtant, y’en a d’autres des rimes en –ène : wolkswagen, Tien an men, amen, haleine, baleine et bien sûr bigoudène ! Pour dire ce que tu dis, tu peux prendre n’importe quel mot…

De sens en contre sens on se perd toujours 
Quand on ne fait pas les choses avec un peu d'amour
C'est peut-être lui qui rend notre ambition fascinante
Il est dans ma voix c'est pour ça que je chante ⇒ mais, il est où l’amour alors chez les acteurs porno ? Ah ouais, je pense que tu as aussi un peu d’amour dans ton colon, du coup, c’est de la merde qui sort de ta bouche !

En gros, Tal, elle vient, elle te balance ces conneries, et quand elle a fini son show, elle sort de scène, elle va voir son producteur et elle lui dit : « C’est bon, je crois qu’ils ont compris maintenant ! »

Alors, qu’est-ce qu’on dit : « merciiiii Tallllll ! »

Me voilà maintenant arrivé au moment le plus délicat pour moi : terminer cette chronique par une touche positive. Alors je vous le dit, à tous ceux qui se sentent minables maintenant que Tal leur a fait la morale, à tous ceux qui s’en veulent d’avoir laissé les générations futures assumer notre héritage, à tous ceux qui pleurent en lisant les paroles de Tal et qui se disent : « c’est de ma faute ça aussi ? », ne pleurez plus, séchez vos larmes, levez-vous et butter-les tous ces branleurs, vous avez (grâce à Tal), un argument de choc : « je nettoie mon bordel, j’assume mes actes !  C’est pour sauver l’humanité…»

Ainsi s'achève cette chronique de « L'extase des oreilles scatophiles ». 

Et n'oubliez pas de dire à votre femme que même si c'est dans la merde que poussent les plus belles fleurs, c'est pas en écoutant ça qu'elle aura ses boucles d'oreille en diamant !