DESTINE / Illuminate (by Juliette - 31/05/2012)

L'été revient. Oh oui, oh oui. Du coup j'ai ressorti les (fausses) Rayban, et les mini-shorts. Oh oui, oh oui. Et puis la playlist de l'été aussi. Oh oui, oh oui, oh ouiiiii. Trois critères sont impératif pour moi, dans une bonne playlist de l'été, gorgé de soleil et qui sent bon les plages californiennes : des beaux gosses (beaucoup de beaux gosses), des rifs efficaces, et euh... beaucoup de bonne humeur.

Du coup, un groupe est ressorti en force pour mon top 3. D-E-S-T-I-N-E. Oui, oui, le plus américain des quintets hollandais. Je vais pas vous mentir, cette critique ne sera absolument pas objective (en même temps, le principe de "critique" peut-il être objectif ? Bref.). J'aime ce quintet, depuis presque une dizaine d'années. Je les ai découvert dans le fond d'une salle de concert à Valenciennes, et depuis, je n'ai pas arrêté de les suivre.

Alors oui, j'ai peut-être une tendance groupie, mais vous m'excuserez, cette album sorti en mars dernier est une véritable pépite pour vos oreilles en manque de soleil. Sorti chez Rude Records (qui tournent aussi  Cancer Bats, Anti-Flag, et les autres), il a été produit par James Paul Wisner. ça ne dira surement rien à votre femme, mais moi dans ma tête déjà, c'était bien parti. Ce monsieur c'est en autre occupé de production pour Paramore, Lorene Drive, The academy Is, Underoath, Dashboard Confessional, ou encore New Found Glory. Oui, oui, ce monsieur à carrément la classe.

Nos petits bichons ont bien évolué depuis leurs débuts. On sent qu’ils ont muri, tout comme leurs choix de productions. Leurs sons sont puissants, et leurs arrangements absolument fabuleux. Et puis ça respire le soleil tout ça. La bonne humeur, et pour vous messieurs… Les filles en bikini. Ce que j’aime chez eux, c’est qu’on ne peut pas parler d’une machine commerciale, et s’ils en ont parfois la tendance, ils l’assument parfaitement. Ils ne sont pas engagés, mais ça n’a jamais été leur crédo. Cet album, il faut l’écouter comme vous dégusteriez une glace italienne sur le bord de la plage, pas comme vous liriez le programme d’un candidat à la présidentielle. Vous voyez ?



Pour parler un peu plus de leurs morceaux, je vous conseil fortement  « Four Leaf Clover » (Traduction ? Tréfle à 4 feuilles. Oui, oui. En live ci-dessus.), qui est de loin mon préféré. Pas en parlant des paroles, mais juste musicalement. Gros smile, et envie de ballade en décapotable le long de la côte font partie des effets secondaires. Si vous êtes un fan des arrangements à base de chœurs puissants et de violons, je vous conseille « All The People », qui sera leur futur single, véritable hymne à ceux qui les ont toujours suivis. Arrêtez vous aussi sur "Unbreakable". Vous allez avoir envie de shaker vos booty sur leur gros riff tendance bourrin. Ah! Et puis il y a bien sur « Stay », leur premier single, au clip trop mignon, que votre femme va adorer.
Bonne vacances mes bichons. Et comme l’a dit un grand sage de Doctissimo : "Cet été, n’oubliez pas votre maitresse. Pour lutter contre les coups de soleil, elle sera la meilleure pour la créme solaire.".



Date de sortie : 30/03/2012
A écouter : Four Leaf Clover, Unbreakable, All the People
Site web : http://www.destinemusic.com