FOREST POOKY / Every Key Hole Has An Eye... (by Matt - 05/10/2012)

Aujourd'hui je vais vous parler du premier album de Forest Pooky, Every Key Hole Has An Eye To Be Seen Through. J'ai décidé de faire très court : c'est nul ! Ne l'achetez pas et n'allez pas le voir en concert !!
Quoi ? Je suis pas crédible ? Ben ouais, mais bon, il doit en avoir marre ce grand barbu de lire partout que son album est génial ! Bon ok, soyons sérieux 5 minutes. 

Forest nous sort là son premier album après un premier EP en mai 2010 (Sel Titled EP) et un single I've been kidnapped by aliens (they cut my hair) plutôt original. Bon pour ceux qui ne le savent pas encore (bande d'incultes ;-)), Forest a aussi officié dans nombre de groupes de Punk Rock (The Pookies, Sons of Buddha, Black Zombie Procession, Opium du Peuple, Annita Babyface and the Tasy Poneys). Bref un parcours musical riche, autant qu'un parcours personnel original pour un gars de l'Ardèche (mais ça on en reparlera avec lui une prochaine fois), qui lui vaut d'être souvent rapproché Tom Gabel d'Against Me!, Chuck Ragan, Frank Turner, Evan Dando des Lemonheads ou encore Glen Hansard.
Moi je dirais que Forest Pooky, c'est Forest Pooky et c'est déjà pas mal.

Que dire de cet album à part que c'est une énorme claque musicale autant qu'émotionnelle ? Plein de choses ! ^^
Dès la première écoute, on est marqué par plusieurs choses. Tout d'abord la qualité du chant : c'est profond, intense, et si on oublie qu'il a grandi du côté de Washington DC on ne peut qu'avoir cette réaction là : "Quoi c'est pas un ricain ? Il vient d'Ardèche ?". Et on est tantôt transporté par son timbre grave ou par sa capacité à monter dans les aigus. Ensuite, la musique. On a là affaire à un folk ennivrant teinté d'inspirations punk comme on pouvait l'imaginer d'un musicien de son expérience. On alterne donc agréablement entre riffs énervés qui n'auraient pas détonnés dans un de ces projets électriques  et mélodies touchantes. Cet album bénéficie aussi d'une orchestration variée. On va donc retrouver sur certains titres Forest seul avec sa guitare, et d'autre avec des musiciens additionnels. Ce choix artistique donne une belle diversité à l'ensemble et permet de varier les morceaux tant en intensité qu'en rythme et en rendu émotionnel.

Car c'est bien un point fort de cet album, la qualité des morceaux tient tout autant de la qualité musicale, de la force du songwritting que de l'émotion qui traverse les morceaux. A ce titre, on remarquera les morceaux "Deaf House", "The Darkness Comes", "Soul Dealer", "Hit and Run". Ces morceaux laissent en régle générale une belle place à la qualité du chant de Forest, qui se fait de fait très poignant. Ce sont souvent aussi ces morceaux qui mettent le plus en valeur la justesse des mélodies et du jeu de Forest.
Mais bon, n'allez pas réduire cet album à un disque pour dépressif, on trouve aussi quelques perles dont le rythme plus enlevé vous incitera à taper du pied sur le bitume en attendant votre bus. Je parle ici de "Side of the Lane", "My Shrink (has got a lot to deal with)" qui est un tube en puissance (mais est-ce vraiment ce que recherche le bonhomme ?). 

Et avec tout ça, je me demande si je vais vous parler de mon coup de coeur "Walking around the Block" ? Non. Sinon vous n'aurez plus rien à découvrir.
En résumé, achetez son album, allez le soutenir sur sa tournée, ce mec vaut vraiment le détour. D'ailleurs, quand je serai grand je voudrais faire Forest Pooky !


Date de sortie : 14/09/2012
A écouter : Soul Dealer, Walking around this block
Site web : http://www.forestpooky.com/default.php
L'avis de ma maitresse
J’ai toujours adoré les mecs barbus. Non mais c’est vrai, le côté nounours qui sent bon le sapin et la bière en pinte. J’ai toujours encore plus adoré les types bizarres, et excusez moi, mais un type qui a été enfermé (selon ces dires) il y a quelques années avec un robot dépressif, un oiseau déplumé, et des chats alors que des aliens lui coupait les cheveux, il est forcément jeté.
Son nouvel album est cool. Vraiment, cool. Bon c’est sur que toi, qui es fan de scream, de riffs de guitares violents, et de batterie survitaminée, tu ne vas pas t’y retrouver. Ceci dit, ça t’aiderait peut-être à faire ressortir ton côté sucré, tu sais, ton côté romantique. Non parce que c’est vrai, moi cet album il me donne envie de prendre un bain avec pleins de bougies, et de me blottir dans une couette devant la cheminée d’un chalet de montagne.
Bref, il a retrouvé ses poils, mais sa voix me donne toujours envie de lui faire des câlins. Donc t’es mignon mon nounours en sucre, et tu écoutes ce que dit mon choupinou au caramel et tu vas acheter son disque.