eXtase 20 : Ton prénom c'est une expression (by Nico - 23/11/2012)

Salut à tous ! Nouvelle dédicace pour Matt, notre rédacteur en chef préféré ! Des mois qu’il me tanne avec notre JoJo national, Mister Johnny Halliday !

Alors voilà, je m’y colle, on approche la période des primes de fin d’année et les cadeaux en tout genre, alors je me dis qu’il va peut-être mettre la main à la poche ce pingre ;-) 

Alors voilà, pour nos ancêtres, ceux qui marchent avec un déambulateur et mangent de la bouillie, Johnny c’est ça… ne sois pas surpris lecteur, moi non plus je ne savais pas qu’il avait été jeune ! Donc voilà, pour les très très vieux, Johnny, c’est le gamin qui est ‘né dans la rue’ patati patata

Pour nos parents, Johnny, c’est plutôt ça, l’idole des yéyés, the king of the twist, le précurseur de la banane en France (très vite copié par Dick Rivers. Quoi ? tu connais pas ? j’te ferai une chronique)…

Ensuite, on enchaîne sur l’image des plus vieux d’entre vous - oui, je dis vous car moi, je serai éternellement jeune, beau et rebel ;-). Le Johnny époque Tennessee. L’ambassadeur de l’Oréal pour son dernier mascara, le dieu du brushing…

Pour les Jeuns, Johnny c’est ça ! Un vieillard qui se cache derrière les tenues de JPG (Jean-Paul Gauthier) parce que ça fait ‘in’ de se faire habiller par une tarlouse… (« mais brûlez-le cet homophobe »)

Et ben pour moi, Johnny, c’est ça, à la fois un ivrogne en fin de vie, à la fois Monsieur « Ah que coucou »

                 

Et pour aller plus loin, on peut rajouter que pour les infos, en ce moment, Johnny c’est ça… Le 21 décembre 2012, ça lui fait pas peur, il ira pas jusque là !

Voilà donc la toute première biographie visuelle de Johnny Halliday vu par ses fans (ou non).

Bon, j’ai la flemme de chercher des infos sur Johnny alors on va jouer à un petit jeu. Voici le plan de sa page Wikipédia

A moi de te dire ce qui se cache sous certains points.

Alors, ce qu’on constate dans la partie ‘Biographie’, c’est qu’il y a 2 périodes difficiles. Pour moi, soit il en manque, soit les dates ne sont pas bonnes.

Je pense que cette partie manque également d’un point sur sa recherche de pseudonyme. Je pense vraiment qu’il y a beaucoup à dire sur le sujet. Comment un être humain censé, peut-il en arriver à la conclusion que Johnny, c’est mieux que Jean-Philippe ?

Bon sinon, dans toutes les sous-parties de sa bio, tu apprendras qu’il est né dans la rue (y’avait pas de maternité à l’époque), qu’il a appris la guitare tout seul (manquerait plus qu’il ait payé pour ça) et j’espère aussi que tu y apprendras quelques petites infos sur sa recherche d’identité physique et capillaire (le pourquoi du mascara, la banane, le brushing, la décoloration…) voilà, en résumé, j’espère que tu y apprendras pourquoi le gars banal qui s’appelait Jean-Philippe est devenu ce type qu’on imaginerait bien dans l’émission strip-tease ou confessions intimes…

‘Discographie’ je passe mon tour, Johnny n’écrivant pas ses chansons (ça ne se critique pas, c’est un interprète) a bouffé à tous les râteliers à la recherche du succès. Alors, on le sait tous, et c’est assez compréhensible, il a tenté de surfer sur le succès de Jean-Jacques Goldman, Michel Berger… C’est normal, ce sont de ‘grands auteurs compositeurs de variété française’ ! Attend,… mais, … je comprends pas bien… c’est pas censé être un rockeur Johnny ? Ahhh, erreur de moyenne jeunesse on va dire ! C’est vrai qu’il s’est rattrapé par la suite en collaborant avec Obispo et –M- ;-) De qui se moque-t-on ?

Bon, passons à la partie acteur !

Johnny s’est beaucoup essayé au cinéma. Il a, entre autre, joué son propre rôle

« En 2000, aux côtés de Sandrine Kiberlain, Il incarne un "chanteur-loser" dans Love me de Laetitia Masson. »

Et biensur, on se souvient tous de DAVID LANSKY série de 4 épisodes, dont plus personne ne parle, mais franchement, je vois pas pourquoi ??? (vous apprécierez le travail de recherche de cet extrait)

Bon, je vais directement à la partie que vous attendez tous, le 9.2 : les citations ! Et oui, Johnny n’a pas dit que « tu vois, j’te l’avais dit que j’te mettrai une balle dans le ventre » (si tu n’as pas regardé l’extrait ci-dessus, tu comprends pas pourquoi je dis ça).

Par exemple, on connait tous celle-ci : à la question « est-ce que vous connaissez des joueurs de football ? » (on remarquera au passage l’interview de fond réalisée par TF1), il a répondu «euuuuhhhh, je connais Zazie , je l’adore ! »

http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=q-RixEdn62Y

Tiens, par exemple, toi qui me prends pour un homophobe depuis le début de cette chronique, que penses-tu de ça ?

« Alain Delon c’est un vrai mec de toute façon. Je pense pas être un pédé moi non plus hein, bon »

Johnny au Paris-Dakar :

Johnny n’est vraiment jamais seul

« Je ne suis jamais seul, à moins que je lis. »

Johnny et ses goûts religieux :

« J’ai des goûts très ecclésiastiques. »

Johnny remet les points sur les t :

« Remettre les pendules à leur place »

Juste un petit cadeau bonus, tu verras que Johnny a une passion bien plus importante que la musique :

Je crois que je ne vais pas approfondir mais plutôt profiter de mon temps libre pour perfectionner mes connaissances dans ma passion commune avec Johnny ! Je vais me prendre une bière !

Si je voulais terminer cette chronique sur une touche positive, je crois que cette chronique durerai aussi longtemps que ce que les Français appellent la carrière de Johnny. Alors autant « remettre les pendules à leur place » et m’arrêter là !

Ainsi s’achève cette chronique de « L’extase des oreilles scatophiles »

Et n’oubliez pas de dire à votre femme que même si c’est dans la merde que poussent les plus belles fleurs, c’est pas en écoutant ça qu’elle aura ses boucles d’oreille en diamant !