THE SHELL CORPORATION / Force Majeure (by Matt - 06/12/2012)

Quand Chloé de Delete Your Favorite Records m'a proposé de chroniquer des disques de son label, elle m'a proposé UMFM et... The Shell Corporation. Moi sympa comme je suis, je lui ai dit de balancer tout ça. Mais faut être honnête, je connaissais pas du tout ce qui se cachait derrière ce nom. En y regardant de plus près je tombe sur quoi ? Un ancien A Wilhelm Scream ! Là je me dis "classe, ça va être bien technique et ça va envoyer du bois". Et tous les autres membres avec une belle expérience derrière eux. La Poste met toujours du temps à envoyer ses courriers, quelques jours passent et je reçois le skeud.

Allez UMFM ou The Shell Corporation en premier ? La curiosité prime et je lance The Shell Corporation. Bon entre temps, j'ai pas oublié le mec qui a joué dans A Wilhelm Scream et je m'attends donc à un truc super technique, un peu comme The Horse. Je laisse passer un morceau, puis deux... Euh ben non je me suis trompé c'est pas vraiment A Wilhelm Scream. Des les premières secondes on se retrouve face à un style plus brut, plus proche de ce que l'on avait l'habitude d'entendre à la fin des 90s. Et c'est bien (ouais je suis vieux et nostalgique). Bon par contre, faut que je comprenne un peu plus ce que cache ce groupe. Je m'attendais pas à ça (a priori débile certes).

Un petit tour sur leur bio, et là, surprise (tu vois comme je gère le suspens...)... ben ils se prennent pas du tout au sérieux ! Un petit extrait pour la route ?
"Money, Fame…The Shell Corporation craves not these things. Ok, money would be nice but for now they will settle for getting on every stage and down in every basement they can find and screaming at you till they blow their voices out. "
Voilà tout est dit. Leur truc c'est de faire de la zic sans se prendre la tête. Et ça se ressent dans leurs morceaux (oui c'est là ou je parle pour de vrai de l'album).

Donc "Force Majeure", leur premier album est un album typique du punk rock que l'on a été habitué à entendre il y a une petite dizaine d'années. Avec ses forces et ses faiblesses. Principales faiblesses ? Ben ça fait plus rêver aujourd'hui (à part des vieux cons comme moi) et ça se vendra pas (beaucoup). 
Bon par contre, j'aime bien alors des forces je vais en trouver un paquet : ça se prend pas la tête et ça délivre un message clair sur un un rythme effrainé. C'est brut et mélodique. Ca rentre en tête en moins de 30 secondes et surtout c'est le genre de groupe avec lequel on a envie de chanter pendant les concerts. Certains refrains ne demandent qu'à être repris en choeur une bière à la main (It's over Now, A Scrillion Scrieces, Ozymandias).
Dans le détail, certains morceaux valent vraiment le détour, je pense en particulier à Bread and Circuses, la très chouette balade qu'est Broken Hearted Loser ou Quantitative Sleazing et enfin Dust to Dust qui ressemble étrangement à une chanson pour finir les concerts aux abords du bar.

On a souvent dit que ça ressemblait à Against Me! ou aux Flatliners, j'ajouterais aussi The Lawrence Arms. Bref que du bon. J'espère que vous les avez pas râtés, ils étaient encore il y a quelque jours avec les uncos en tournée !


Date de sortie : 25/08/2011
A écouter : Bread and Circuses
Si vous aimez : The Lawrence Arms, The Flatliners, Against Me!
Site web : http://fucktheshellcorporation.com/