SIENNA SKIES / The Constant Climb (by Matt - 05/01/2013)

Vous connaissez la ville de Sienne ? Non ? (Bon même si vous avez répondu "Oui", je m'en fous). Donc Sienne est une jolie petite ville de Toscane connue pour son patrimoine artistique et la fameuse course du Palio. La course du Palio ? Non ? Allez :



Bon comme vous pouvez le voir, c'est un peu le bordel. Et le public gueule pas mal. Est-ce ça qui a inspiré le nom du groupe Sienna Skies ? Ben j'en sais foutrement rien car pas moyen de trouver un biographie un peu complète de ce groupe. J'ai tout tenté pourtant : facebook, leur label, une recherche google... Qu'est-ce que j'ai appris ? Ben pas grand chose. C'est un sextet (sans aucun jeu de mot, même si quand vous voyez la tête du chanteur au premier plan de cette photo, il y en a une ou deux qui me viennent en tête) formé à Sidney il y a maintenant 6 ans. Ils jouent un post-hardcore marqué donc par la présence d'un clavier. A part ça ? Que dalle...

Et le problème c'est que je vais pas encore avoir grand chose à dire sur leur dernier Opus... The Constant Climbs puisque c'est de ce disque qu'il s'agit ne m'a pas laissé un souvenir impérissable il faut bien le dire. Pourtant l'album commence très bien avec le titre Questionner. Sur ce morceau, le groupe arrive à trouver un bon équilibre entre les parties plus hardcore et les passages mélo, avec un bon apport du synthé. Au niveau du chant même topo, l'alternance entre le chant crié et le chant clair se fait parfaitement bien. 

Par la suite, je trouve que le groupe se perd un peu et laisse trop de place aux parties criées au détriment du chant clair. Même sur les structures musicales les plus mélodiques, c'est le chant crié qui est privilégié, laissant le chant clair au second plan. C'est vraiment dommage parce qu'au niveau musical, c'est vraiment bien foutu. Que ce soit les mélodies, le jeu de batterie, l'apport du clavier (même si parfois c'est un peu too much), ce groupe a vraiment un énorme potentiel. 

Apparemment je ne suis pas le seul à ne pas être fan de la tournure qu'a pris le groupe au niveau du chant. Certains de leurs fans leur ont même reproché, on verra donc ce qu'ils feront pour les prochains albums. On notera quand même les parties claires dans Directions, l'alternance chant clair et chant hurlé sur certaines phrases de Groundwork.

Bref, je suis pas spécialement fan de cet album même s'il contient vraiment des passages excellents. Quoi qu'il en soit, s'ils passent en Europe, qu'ils pensent à Lille.


Date de sortie : 05/10/2012
A écouter : Questionner, Groundwork, Directions
Si vous aimez : Ten After Two, Rosaline, Of Machines
Site web : https://www.facebook.com/siennaskies